Qu'est-ce qu'un Agent de Protection de la Faune?

L’agent de protection de la faune est un agent de la paix du ministère des Forêts, de la faune et des Parcs du Québec. Il est responsable de l’application des lois visant la protection de la faune sauvage et la conservation de ses habitats.

Quelles sont les lois qu'ils appliquent?

L'agent de protection de la faune applique plusieurs lois tant provinciales (Québec) que fédérales (Canada). Voici une brève description de quelques une de ces lois :
 

La loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune

Loi provinciale visant la protection de la faune et de ses habitats. Elle réglemente notamment les activités de chasse et de piégeage, fixe les pouvoirs des agents de protection de la faune et encadre les activités humaines réalisés dans les habitats fauniques.

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/C-61.1/

 

La loi sur les pêches

Loi fédérale réglementant les activités de pêches autant des espèces sportives que commerciales. Elle vise aussi la protection de l’habitat du poisson.

https://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/f-14/

 

La loi découlant de la Convention sur les oiseaux migrateurs

Loi fédérale découlant de la Convention sur les oiseaux migrateurs élaborée par le Canada et les États-Unis en 1916. Elle s’applique à tous les oiseaux migrateurs, et ce peu importe s’ils font l’objet d’une exploitation. Cette loi réglemente la chasse et permet la protection de certaines aires de repos et de nidification utilisées par ces oiseaux.

https://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/m-7.01/

 

La loi sur les espèces menacées ou vulnérables

Loi provinciale protégeant certaines espèces végétales et animales qui sont soit menacées d’extinction, soit vulnérables.

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/E-12.01

 

La loi sur les réserves écologiques

Loi provinciale permettant la protection de certains territoires où on retrouve des espèces menacées et/ou vulnérables.

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/R-26.1

 

La loi sur les parcs

Loi provinciale permettant la protection de certains territoire ayant une grande valeur écologique.

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/P-9

 

À quoi pouvons-nous reconnaître un agent de protection de la faune?

L’agent de protection de la faune du Québec porte une insigne distinctive. Celle-ci présente l'orignal, le saumon atlantique ainsi que la gélinotte huppée. Ces représentants de la faune tant aquatique, ailée que terrestre, témoignent des rôles de protection, d'éducation et de prévention dans lesquels s’investissent les agents de protection depuis plus de 150 ans.

 

En quoi consiste le travail des agents de protection de la faune au quotidien?

Tout dépendant de la région où ils sont affectés et de la période de l’année, le travail des agents de protection de la faune peut varie énormément. Quoiqu’il en soit, la nature de leur travail est directement liée aux saisons, mais aussi aux régions qu'il couvre.

 

Par exemple, en automne, les agents travaillent intensément sur la chasse en s’assurant que les chasseurs respectent les règlements qui entourent cette pratique. Ils patrouillent donc les forêts du Québec afin de vérifier si ces sportifs sont en conformité avec les lois. De plus, ils répondent aux plaintes qui leur sont transmises par le biais de la ligne téléphonique SOS Braconnage et enquêtent sur des infractions concernant de tels dossiers.

 

Durant l’hiver, en plus de patrouiller certains secteurs névralgiques (ravages de gros gibiers, parcs, etc.) et de mener des enquêtes concernant des actes de braconnage, certains agents ont le mandat de faire la tournée des institutions scolaires ou de certains événements (expositions, salons) dans le but de sensibiliser la population à la protection de la faune.

 

Au printemps, période de frai pour plusieurs espèces de poissons, les agents travaillent principalement à la surveillance de frayères et à la vérification de pêcheurs. Ils portent aussi une attention particulière à la protection de l’ail des bois, espèce vulnérable retrouvée dans les forêt du sud du Québec. Durant l’été, ils sont notamment affectés à des dossiers concernant la pêche sportive et la protection de certains habitats fauniques.